pompes funèbres

Les rites et les pratiques funéraires varient en fonction des cultures et des religions. Cependant, les pratiques funéraires partagent certains éléments en communs. Les pompes funèbres offrent une variété de services aux défunts et aux membres de leur famille : emmener le défunt à la morgue, préparer la dépouille, effectuer une cérémonie qui honore le défunt et qui répond aux besoins spirituels de la famille en plus d’effectuer la disposition finale du défunt. Travailler dans les pompes funèbres est une carrière pour ceux qui ont la passion d’aider les gens à traverser les moments les plus difficiles de leur vie. Toutefois, en travaillant dans ce secteur, la personne doit suivre une formation pompes funebres.

Le métier des pompes funèbres

Beaucoup ne savent pas vraiment ce que c’est de travailler dans le monde funéraire. Les directeurs de funérailles également appelés pompes funèbres sont ceux qui organisent les détails et gèrent la logistique des funérailles en tenant compte des souhaits des défunts et des membres de sa famille. Les pompes funèbres aussi peuvent être commerciales en vendant leurs services et leurs prestations. Ce sont eux aussi qui conseillent et vendent des cercueils. Pour obtenir un peu plus d’info, vous pouvez voir sur un site comme www.udife-formation.com. En effet, il existe une multitude de métiers que vous pourrez exercer après une formation funeraire: chauffeur, porteur, fossoyeur, graveur marbrier et thanatopracteur. Souvent, ces métiers sont réalisés par une même personne. Pour travailler au sein de la pompe funèbre, certaines qualités sont requises comme la capacité d’écoute, être sociable et avoir un bon équilibre psychologique.

Missions des personnes travaillant au sein des pompes funèbres

En collaboration avec la famille, les pompes funèbres déterminent le lieu, les dates et les heures des veillées, des services commémoratifs et des enterrements. Ils prennent des dispositions pour qu’un corbillard porte le corps vers le salon funéraire depuis la morgue. Ils sont aussi ceux qui préparent les avis nécrologiques et les diffusent dans les journaux. Ils arrangent les dispositions du clergé et des porteurs. Ce sont eux qui font la planification de l’ouverture et de la fermeture d’une tombe. Ils décorent et préparent les sites et assurent le transport du défunt, des personnes en deuil et des fleurs entre les sites. Ils dirigent également la préparation et l’expédition des corps pour l’inhumation hors de l’État. Derrière tous ces métiers au sein des pompes funèbres, une formation funeraire doit se faire.

Les formations à faire pour pouvoir travailler au sein des pompes funèbres

Issus de la loi n° 2008-1350 du 19 décembre 2008, traduite par l’article L. 2223-25-1 dans le Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT), un décret est désormais imposé. Ce dernier mentionne les connaissances obligatoires permettant de suivre une formation funeraire. Pour exercer ces métiers, aucun diplôme n’est exigé mais une formation pompes funèbres de niveau 1 est indispensable. Cette formation portera sur des matières variées en fonction de l’activité que le candidat souhaite exercer. Le métier du funéraire se divise en plusieurs branches dont chacune possède sa spécialité. Il y a aussi des étapes différentes pour la démarche des obsèques donc une formation pompes funèbres est nécessaire. Une formation de spécialisation doit se faire et elle comprend un volet théorique et un volet pratique pour un stage en entreprise. Dans la formation théorique de 140 heures, la formation comprend des modules sur l’hygiène, la sécurité, la législation, la psychologie du deuil, les pratiques, les rites funéraires, l’encadrement, les produits, les services, le conseil à la vente et la réglementation commerciale. Puis, la formation pratique de 70 heures s’effectue au sein d’une entreprise, d’une régie ou d’une association habilitée. Après ces deux étapes de formations, on obtient le diplôme.