Prothésiste ongulaire

Devenir prothésiste ongulaire ne requiert aucun diplôme spécifique. Pour trouver du bon travail, vous devez tout simplement avoir des expériences dans un spa, un institut de beauté ou un salon d’esthétique. Avant de commencer à travailler, vous devez toutefois avoir effectué une formation. La manucure nécessite par contre un CAP esthétique. Cette formation dure deux ans. Il est important d’avoir ce diplôme pour avoir plus de chance dans ce métier puisque la majorité des prothésistes sont très polyvalents. C’est un moyen de poser des faux-ongles mais aussi de pratiquer des soins, de coiffer, ou de maquiller. Ce métier est une innovation et il faut savoir s’adapter à l’évolution de la technologie.

En quoi consiste le métier d’un prothésiste ongulaire ?

La mission principal d’un prothésiste ongulaire est de faire une extension sur un ongle cassé, rongé ou court. Généralement, c’est une femme qui exerce ce métier. Elle doit savoir poser des faux ongles sur n’importe quel type d’ongles naturels. Elle doit embellir les ongles des pieds ou des mains de son client. Mais avant de passer à l’action, elle doit d’abord vérifier si l’ongle est en bonne santé. Elle doit aussi déterminer le produit à utiliser sur chaque type d’ongle. Il faudrait noter que certaines personnes ne peuvent pas en adopter, comme les petits qui ont des ongles pas encore en maturité, les femmes en dernier stade de grossesse, personne sous traitement antibiotique ou diabétique, etc.

Après l’extension, la prochaine étape est le modelage des ongles. Elle peut se faire par résine ou gel UV. Ensuite, le prothésiste décore les ongles en fonction du goût de la cliente. Il doit maîtriser la pose des strass sur les ongles, les dessins à motif ou nail art, les dégradés de couleurs ou les frenchs manucures. Il doit donc connaitre toute sorte de technique pour embellir les ongles.

Lorsque les ongles poussent au bout d’un mois, le prothésiste doit faire un remplissage. Cette étape consiste à combler le vide en y ajoutant une couche de gel après avoir entretenu les ongles. Et si la cliente veut retirer ses faux ongles elle doit retourner au salon pour le faire car les produits ne disparaissent pas au dissolvant. Il y a un liquide spécial pour tromper les doigts et enlever le produit ou le prothésiste doit limer le gel tout en respectant les codes d’hygiène.

Le métier de prothésiste demande une grande attention pour éviter des infections ou de détruire les ongles naturels de la cliente. D’autres services peuvent également être demandé au prothésiste comme la prise de rendez-vous, l’encaissement ou l’accueil.

Si vous êtes à la recherche d’un centre formation onglerie à Toulouse, cliquez ici

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Une formation prothésiste ongulaire à Toulouse pourrait pour aider à devenir prothésite ongulaire. En effet, ce métier n’exige que de l’expérience et une formation onglerie.

Comment devenir prothésiste ongulaire sans diplome? Le prothésiste est une personne polyvalente qui doit être capable de trouver des maitriser le domaine de l’esthétique. Ce n’est pas tout, vous devez être attentif et rigoureux pour avoir la possibilité de le devenir. En effet, certaines personnes peuvent avoir des allergies et il faudrait en tenir compte. Vous devez aussi connaitre les traitements médicaux de vos clientes. La rigueur est primordiale pour éviter des complication telles que les infections. L’attention est nécessaire pour avoir un résultat satisfaisant au niveau de la pose du faux-ongles. A part un client déçu, ses ongles risquent aussi d’être abimé si vous ne faites pas attention à chaque étape de votre profession. Ce métier requiert aussi une grande patience à part une habilité manuelle.

Mais bien évidemment, la dextérité est requise pour réussir parfaitement vos taches. Faire une formation nail art, par exemple, vous aide à être habile en la matière. Vous devez également avoir un bon sens du contact et du commerce pour exercer le métier de prothésite ongulaire. Vous devez avoir une parfaite présentation et être professionnel. Le sens de l’esthétisme et de la créativité sont aussi des atouts majeurs.

Prothésite ongulaire: une carrière innovante

Être prothésite ongulaire n’est pas un métier facile mais vous n’avez pas besoin de diplôme pour le devenir. En France, c’est un métier récent qui ne cesse de s’étendre puisque la manucure est devenue un incontournable dans le domaine du travail. Avoir les ongles de rêve n’est plus seulement tendance mais c’est devenu obligatoire, du moins dans la tête des femmes. C’est une manière pour elles d’être à l’aise tout en exerçant leur profession. L’avenir de ce métier est donc très prometteuse juste grâce à une formation ongle. De plus, vous pouvez exploiter votre créativité pour gagner de l’argent. Le salaire est tout de même élevé pour une personne n’ayant pas de diplôme. Vous pouvez vivre pleinement avec environ 1 500 euros par mois. Toutefois, le salaire dépend du cadre et des prestations.

Les principaux débouchés du métier

Même si aucun diplôme n’est requis, vous pouvez suivre une formation manucure à Toulouse pour espérer avoir une promotion dans le domaine. C’est un moyen de de devenir esthéticienne avec le CAP esthétique – cosmétique. Vous pouvez alors ouvrir votre propre salon ou institut de formation.

Ce métier permet de travailler dans un spa, un salon de beauté ou de soin mais aussi de travailler en tant qu’auto-entrepreneur. De cette manière, vous pouvez cibler votre clientèle et vous rapprocher d’elles directement pour leur faire une extension d’ongles. Vous avez également la possibilité de vous lancer dans le freelance. En exploitant les réseaux sociaux, vous aurez des clientes qui se déplaceront chez vous ou dans votre salon si vous en avez un. Vous pouvez aussi vous déplacer selon leurs demandes. La plupart du temps, votre déplacement est aussi un moyen de vous faire plus d’argent. C’est une façon de faire de la pub gratuitement dans la mesure où vous exposerez vos talents en photos sur internet depuis votre compte personnel.

Ouvrir sa propre entreprise

Après avoir effectué votre formation onglerie à Toulouse, vous pouvez acquérir des expériences dans des instituts de beauté ou des spas pour créer votre propre entreprise par la suite. Cette étape nécessite un statut d’auto-entrepreneur mais pour être en règle au niveau de l’État, vous devez régulariser votre statut juridique.

Pour démarrer votre carrière en solo, le statut de micro-entreprise est simple, donc l’idéal. Vous n’aurez qu’à tenir un registres de toutes vos entrées et dépenses d’argent. La déclaration des chiffres d’affaires doit se faire par trimestre afin de calculer le montant de vos cotisations sociales. Très proche de l’auto-entreprise, la micro-entreprise ne nécessite qu’un fond de démarrage et d’un compte compte bancaire au nom de votre entreprise.

Il y a aussi le statut d’entreprise individuelle. C’est le mieux adapté pour un prothésite ongulaire à domicile. C’est pour une carrière en solo mais l’inconvénient c’est que vos biens personnels sont confondus aux biens de votre entreprise. Les dettes de l’entreprise vous impacte donc automatiquement. Il y a aussi le statut d’entreprise individuelle à responsabilité limitée, l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée, le statut de société par action simplifiée unipersonnelle et le portage salarial.